La Supercinq GT Turbo

Jolie bombinette née en février 1985 , sur une base de supercinq dessinée , il ne faut pas l’oublier par le Maestro Marcello Gandini, dessinateur entre autre…de la lamborghini Countach !

Son arrivée fait suite à une une lignée de sportive, dauphine 1093, 4cv , R8 et R12 gordini, R 5 alpine,R18, R11,R9,R 5 turbo ,et juste avant la super 5 GTT, la R5 Alpine turbo.

De tout ce catalogue de légende, c’est celle qui envoyait le plus, effet coup de pied au c. garanti !

Avec son petit 1397 cm3 archi connu poussé à 115 cv grâce à son petit turbo garett T2 ,pour un poids de 830 kilos, elle vous propulsait à 100kmh en 8,5 s et tapait le 200kmh rapidement.Tout ça collé au siège , en priant qu ‘il n’y ait pas une grosse boîte grise branchée sur un break 305 bleu marine qui immortalise votre performance..

Cela ne l’empêchait pas de vous emmener dans un confort très correct avec de très bons sièges baquets renault. Pour la finition bah, ça n’était pas trop ça , mais honnêtement ce n’est pas ce qu’on lui demandait, elle n’avait pas une sonorité très sportive non plus, plus gênant . En revanche , quand la vipère se réveillait elle sifflait avec son turbo air/air , dans sa plage d’utilisation idéale entre 2500 et 5500 tours, elle en doublait du monde,.

Mais il fallait bien ça, car on pouvait rencontrer le méchant loup, la gti , la 205, moins la golf qui commençait déjà à grossir et à s’embourgeoiser à l’époque,sauf en 16S évidemment.

Renault 5 GT Turbo
SARABURI, THAILAND-JUNE 04,2017: Postage stamps had been printed in Hungary (Magyar Posta),shows Renault 5 GT Turbo

Là c’était plus pareil, s’il y avait de la ligne droite c’était bon, si ça tournait beaucoup, bah fallait faire gaffe malgré son bon train avant de R11 turbo et le train arrière dérivé du système à bras tirés,ses 2 barres de torsion pour le suspension et les 2 barres antidévers..et ben des fois il y en avait du dévers..les réaccélérations en sortie de virage, bah Monique elle voulait continuer tout droit toute seule, elle souvirait sec.

Mais que de plaisir malgré sa direction non assistée , elle avait quand même 4 disques de quoi freiner ses ardeurs . La boite était précise, seule la 1ere était en peu courte.

En face la 205 gti, là je connais bien également pour avoir eu une 115 c’était une autre philosophie, le son était plus sympa, le comportement était très efficace mais il fallait déjà avoir quelques notions de pilotage, encore plus que sur la 5GTT, car quand le petit lion glissait des pattes arrières et que l’avant finissait par venir aussi, et bien ça calmait pour les kilomètres restants mais redoutable d’efficacité quand même .

Dans tous les cas pour ses 2 voitures, il fallait un super entretien , la 205 était moins fragile en mécanique que la 5GTT ,qui elle demandait de l’attention, attendre avant d’éteindre le moteur après une virée mouvementée , ce qui est encore vrai aujourd’hui pour les modèles à turbo et ne pas tirer à froid. Car même à froid ça pouvait évidemment venir mais le turbo avec…

Les pneus également devaient être de bonne marque et pas usés car sinon c’était la catastrophe, en plus de patiner au risque de rester sur place, elles pouvaient faire toutes les 2 , un numéro de glisse, que même un fer à repasser n’aurait pu suivre.

En consommation, on peut monter à 12 litres, faire des moyennes à 9, tout dépend si tout est bien réglé. N’espacer pas trop les vidanges ni le changement des bougies.

On peut rencontrer quelques problèmes électriques , du fait de la surchauffe de certains éléments, c’est un peu chargé sous le capot faut dire..

Pour ce qui est de la carosserie, question rouille on a vu pire pour cette époque, en revanche certains kits carrosserie sont toujours aussi moches qu’à l’époque, genre bequet digne d’un chariot de carrefour . Attention aux prépas moteurs qui fragilisent tout et qui n’étaient pas franchement utiles pour se faire plaisir.

Vous trouverez la 2ème version à compter de 1987 en 120 cv cette fois-ci ,également en cherchant très longtemps vous pourrez peut-être vous dégoter une version”Alain Oreille” sortie de 90 à 91 en 2000 exemplaires.Alain Oreille ayant menée à la victoire cette petite bombe surtout en 89 ce qui lui a valu d’être une véritable star internationale en 1989.

Et en 2020, on en voit encore de nombreuses dans certains rallyes régionaux qui sont loin d’être ridicules.

Et fait important, on retrouve encore pas mal de pièces. Les volants en revanche, en bonne Renault s’abîment avec le temps, là il est facile de trouver un protège volant de qualité sur internet,

Pour ce qui est du prix, compter une moyenne de 12000 euros , entre 9000 et 16000 pour avoir quelque chose de propre. Il s’est vendu cette année une Alain Oreille à 27000 Euros.

En 2016, on était à 5500e en moyenne pour une 5 GTT .

Alors foncez et n’oubliez pas d’attendre 2 minutes que le turbo refroidisse..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *